Entre ombre et lumiere

Cette semaine, Janette vous fait découvrir le livre sélectionné par notre journaliste littérature Charles Demoulin : « Entre ombre et lumière » écrit par Stéphane Allix chez Flammarion

 

Cet ouvrage va vous obliger à sortir des sentiers habituels des lectures que je vous propose. D’abord, parce qu’il est truffé de documents photographiques où l’être humain est omniprésent, ensuite, parce qu’en écrivant et illustrant cet ouvrage-témoignage, Stéphane Allix cherche la réponse à moult questions qu’il a été obligé de se poser face aux événements. Pas question toutefois pour ce photoreporter, de vouloir jouer à l’enseignant, au pédagogue, au philosophe ou à tout ce qui est psy. ‘De l’ombre à la lumière’ est en fait le récit de quelques-uns de ses voyages-reportages, parfois effectués aux frontières de la mort. Des voyages qui ont façonné l’homme qu’il est devenu, tout en lui apprenant beaucoup sur ce qu’est la vie. De son premier reportage de guerre, en Afghanistan, alors qu’il n’a que 19 ans, à ses rencontres avec les plus grands penseurs de notre temps, en passant par ses confrontations avec la mort, il nous révèle, via un savant mélange de textes et de photos, les enseignements qu’il a retirés de ses trente années de périples divers. Il nous livre tout simplement sa vision du monde et partage avec nous, ce qui a enrichi et éclairé son évolution personnelle. Vous ne lirez peut-être pas ce livre-témoignage divisé en 26 chapitres différents les uns des autres, d’une seule traite. Sachez cependant que cet ouvrage, qui aurait pu porter le titre, ’De la violence des hommes à l’apaisement intérieur’, verra l’auteur se poser diverses questions. À savoir : Comment trouver sa voie ? Comment faire face à l’adversité quand on cherche à être soi-même ? Est-il possible de grandir à travers les épreuves que nous traversons ? Pourquoi le réel fait-il peur ? Face à nos épreuves et dans un monde en crise, est-il réaliste d’être optimiste ? Le chemin spirituel impose-t-il de sortir de sa zone de confort ? Ce questionnement varié, c’est face à la réalité du terrain qu’il se le pose. À nous d’en tirer nos propres enseignements, car rien dans ce récit ne se veut du prêchi-prêcha.

 

 

Les commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *