#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

Avant, j’avais deux seins

par Charles Demoulin

16 mars 2017

Parce qu’on ne rappelle jamais assez combien le dépistage contre le cancer du sein est fondamental, en ce mois dédié à la lutte contre le cancer Janette met à l’honneur aujourd’hui le témoignage poignant de Delphine Apiou dans son livre « Avant, j’avais deux seins ».

Rescapée dont le corps a subi deux cancers du sein et une hystérectomie, dans un tourbillon d’émotions, de rires et de larmes, Delphine Apiou en fait la chronique sans concession.

Un cancer du sein, ça surprend, un second encore plus. Comment annoncer son cancer à sa famille (« Papa, maman, devinette : qu’est-ce qui est rond et qui ne grossit que dans un seul sein ? »), comment le cacher à son banquier (« Non, non, ça va, je suis juste un peu fatiguée… Je signe où pour le prêt ? »), comment résister aux réactions loufoques des copains (« Fais voir ton nichon… Ouais, c’est moche, mais il t’en reste un autre. »), comment parler avec le corps médical (« Il y a bien deux m à mammectomie ? »)… ?
Surtout, Delphine Apiou aborde, sans détour, la question : la rencontre amoureuse est-elle compatible avec la reconstruction mammaire ?

Débordante d’énergie, Delphine Apiou clame que la vie continue malgré l’épreuve. Elle prend le parti de décrire les retentissements de son cancer sur sa vie quotidienne, sur sa féminité. S’interroge : « est-on encore techniquement une femme quand on a plus de sein et d’utérus? » et pose sur la situation un regard positif.
Ce témoignage permet aux femmes de prendre conscience de l’importance du dépistage. Si le cancer du sein est détecté tôt il y a 90 % de chance qu’il soit guéri.

Un livre que l’on prend entre les mains et qu’on ne lâche plus. Une belle leçon de vie.

« Avant j’avais deux seins », Delphine Apiou, éditions Robert Laffont, 10,90 €.

les derniers articles Culture & Évasion