#Inspirations déco | #Actualités | #Déco & Food | #Janette, toujours au fait

Tiny house… Et si vous échappiez à votre quotidien ?

par Charles Demoulin

23 février 2022

Les ‘Tiny Houses’ sont parties à la conquête de notre monde d’aujourd’hui. Construites au départ par des particuliers désireux de s’affranchir des normes imposées, elles deviennent aussi, vu la demande, des objets de location pour des familles ou des couples désireux de vivre leurs vacances en total dépaysement.

À regarder sur Internet ou encore en voyant en librairies tous ces ouvrages dédiés à ces micromaisons, force est de reconnaître que ces petits espaces de vie poussent désormais comme des champignons. Témoignant de la sorte d’une volonté de simplification de l’architecture, mais également du désir d’un mode de vie différent. Pour l’acheteur comme pour le loueur, la liberté est dans la simplicité. Devenir acquéreur d’une ‘Tiny House’ c’est oser faire autrement. Ni dettes, ni emprunts immobiliers, ni fatras, ni bibelots à gérer. Avec en plus, un espace respectueux de l’environnement. Et tout cela rien que pour vous ! Avouez que c’est là une source de liberté infinie. L’essor du mouvement des ‘Tiny Houses’ démontre que ce rêve est devenu une réalité pour des centaines d’habitants du monde entier. Si au départ c’était surtout aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande, en Australie ou encore en Afrique du Sud qu’elles ont vu le jour, aujourd’hui, on en découvre également un peu partout en Europe. Elles se nichent aussi bien dans les arbres, qu’au fin fond d’une forêt, au bord de la mer ou d’une petite rivière. Elles surgissent aussi bien au détour d’un chemin de montagne que sur les berges d’un fjord. Bref, elles sont partout.

Dans cet ouvrage qui vient de sortir aux éditions de La Martinière, ouvrage de quelque 250 pages faites uniquement de photos, j’ai même découvert un couple ayant une fille, et qui a abandonné sa maison pour vivre désormais dans un van tout spécialement aménagé. Ils expliquent qu’ils ont enfin découvert la vraie liberté et davantage de bonheur. De plus, disent-ils, aucun problème pour eux de vivre avec un budget réduit. Même si ce style de vie n’est pas fait pour vous, je vous invite à faire, via cet ouvrage, une petite visite de ces ‘Tiny Houses’ souvent calfeutrées loin des regards indiscrets. Et comme les vacances de Pâques approchent doucettement, peut-être l’occasion pour vous d’une idée de vacances loin de la foule et du bruit.