#Mode & Beauté | #Les "actus"

Retour vers le présent : les ballerines

par Elodie Lambion

30 août 2022

Vous saviez qu’elles étaient dans votre dressing, mais depuis quelques années, elles ne faisaient plus aucune sortie remarquée. Vos ballerines, vous les aviez aimées, mais c’était un peu du passé. Bonne nouvelle, avec la rentrée, elles signent leur grand retour. Mais d’où viennent-elles exactement ? Comment sont-elle apparues à nos pieds ? Retournons sur les traces des premières ballerines.

  • 1937 : Jacob Bloch : Apparemment, le précurseur en matière de ballerines, c’est Jacob Bloch ayant émigré en Australie à cause de la Grande Dépression. À Sydney, celui-ci crée sa petite entreprise dès 1932. Il s’intéresse au confort des chaussons et essaie de les améliorer pour faciliter la vie des danseurs. Cinq ans plus tard, il imagine des chaussons de danse qui pourraient s’adapter aux foulées réalisées au coeur de la rue. C’est ainsi que les ballerines telles que nous les connaissons seraient nées.
  • 1947 : Repetto : Retournons dans le passé, plus précisément lors de l’après-guerre dans l’une des capitales mondiales de la mode, Paris. Là-bas, dans un petit atelier à deux pas de l’Opéra national, Rose Repetto, d’origine italienne, se base sur les procédés de fabrication des chaussons de danse pour créer à son fils, Roland Petit, lui-même danseur, les premiers chaussons qui feront la renommée de la marque. Les pieds de son fils se retrouvant parfois en sang à cause d’entraînements intenses, elle a l’idée, révolutionnaire, de coudre la semelle du chausson à l’envers et de la retourner ensuite. Peu à peu, les chaussons du jeune danseur intriguent et les talents de créatrice de sa mère tapent dans l’oeil d’une certaine Brigitte Bardot !
  • 1953 : Salvatore Ferragamo : Alors qu’elle se rend en Italie pour tourner « Vacances romaines », l’iconique actrice Audrey Hepburn demande au styliste, connu pour ses créations réservées au monde du cinéma, de lui créer une paire de ballerines légères et souples. Pour mettre en avant la grâce de l’Américaine, celui-ci lui ajoute un simple petit talon à l’arrière. Un détail qui fait toute la différence. Vu le succès du film, les ballerines font le tour du monde et se retrouvent aux pieds de plus en plus de femmes.
  • 1956 : Ballerines Cendrillon : Déjà cliente du petit atelier parisien, l’actrice française demande à Rose de lui confectionner une paire de chaussons qu’elle pourra porter en ville. C’est ainsi que la styliste élabore les ballerines Cendrillon, qu’elle dédie d’ailleurs à BB. Vernies et rouges, les ballerines en mettent plein la vue, notamment lorsqu’elle les porte dans le film « Et Dieu créa la femme ». Toutes les jeunes filles de l’époque se les arrachent. Le mythe des ballerines est né… grâce à BB !
  • 1986 : Chanel : Lors du défilé Chanel, en 1986, dont le créateur n’est autre que Karl Lagerfeld, Inès de la Fressange porte des ballerines noires arborant le célèbre double C. Tandis que d’autres mannequins défilent sur le podium avec des ballerines bicolores. Ces chaussures caractéristiques de la marque dont la pointe est noire ont été imaginées par Gabrielle Chanel en 1957 alors qu’elle en portait déjà elle-même en 1937. Cependant, celles qu’elle portait possédaient un talon. C’est la raison pour laquelle certains aiment dire que le créateur allemand est un peu à l’origine des ballerines bicolores Chanel qui sont d’ailleurs toujours portées à l’heure actuelle.
  • 2022 : Le retour : Alors que cela faisait quelques années que nous les avions troquées contre d’autres paires de chaussures, que nous ne pensions même plus les chausser un jour, qu’à nos yeux elles étaient réservées aux danseuses, elles font leur grand retour dans notre dressing pour la rentrée. Mixez-les avec un jeans pour un côté oscillant entre le négligé et le sophistiqué, portez-les avec une jolie robe longue ou jouez le côté baby doll avec une robe courte. Les nouveautés se parent de strass, d’imprimés, de matières diverses et variées et revêtissent mille couleurs. Pointues, arrondies, fermées complètement, attachées à la cheville, plates ou avec un léger talon, il y en aura pour tous les goûts. Parfaites pour la rentrée et les belles journées de septembre, car dès l’apparition des premières gouttes de pluie, elles seront désavantagées par rapport aux chaussures entièrement fermées.

les derniers articles Mode & Beauté

picto catégorie post
#Mode & Beauté | #Les conseils de Janette | #Les "actus"

Beauté : le « skin cycling », la routine nocturne pour une peau en bonne santé

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Mode & Beauté | #Les conseils de Janette

Osez porter votre pull en laine avec...

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Mode & Beauté | #Les conseils de Janette | #Les "actus" | #Sources d'inspiration...

Mode : 5 looks « effortless » pour une rentrée stylée et bien dans ses pompes

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Mode & Beauté | #Les "actus"

Beauté : « cobra haircut », la coupe tendance qui redonne vie aux cheveux longs

LIRE LA SUITE