#Culture & Évasion | #Les muses de Janette

Muse : Farrah Fawcett, une drôle de dame

par Janette

25 juin 2024

Janette aime son sourire éclatant et son style californien : devenue une star dans les années 70, la belle Farrah Fawcett s’en est allée un 25 juin, il y a tout juste 15 ans. Elle avait 62 ans. La fameuse série Drôles de dames (Charlie’s Angels) a propulsé sa carrière à l’international.

Dieu a donné aux femmes l’intuition et la féminité. Une combinaison appropriée des deux brouille l’esprit des hommes que j’ai rencontrés.

Farrah Fawcett

Les stars américaines des années 80 affichaient une beauté saine, triomphante, dopée à l’aérobic. Farrah Fawcett, la silhouette sculptée, des traits réguliers encadrés par le brushing volumineux de son abondante chevelure blonde a incarné Jill Munroe dans Drôles de dames (Charlie’s Angels) ; celle qui quitte la police de L.A. pour devenir pilote de course automobile. Une vraie Janette !

Née le 2 février 1947 au Texas, Farrah Fawcett est repérée par un publicitaire californien en 1966. Elle est alors étudiante en microbiologie à Houston. Lors de ses débuts au cinéma, elle jouera avec Claude Lelouch dans Un homme qui me plaît (1969), aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Annie Girardot. Du mannequinat, quelques petits rôles dans des séries télévisées, puis la rencontre avec Lee Majors, héros de la série L’homme qui valait trois milliards, qu’elle épouse en 1973. Un poster d’elle en maillot de bain fait le buzz – façon seventies – et Farrah Fawcett-Majors est propulsée sur le devant de la scène. C’est ainsi qu’elle décroche le rôle de Jill Munroe dans la série d’Aaron Spelling. Elle divorce en 1982 de Lee Majors et tombera amoureuse de l’acteur Ryan O’Neal (Love StoryBarry Lindon) avec qui elle aura un fils, Redmond, en 1985.

Après une saison dans la peau de Jill Munroe, Farrah veut gagner la célébrité sur grand écran. Mais la tâche est ardue. Elle enchaîne les projets durant une vingtaine d’années, gagne son étoile sur le Walk of Fame de Hollywood. On la voit dans des films tels que Le Prédicateur (1997), de Robert Duvall, ou Docteur T et les femmes, de Robert Altman (2000). Elle apparaît dans de nombreux téléfilms ou séries, sans retrouver, semble-t-il, de rôle à la mesure de ses ambitions. Sa carrière sera néanmoins auréolée de nombreuses récompenses, dont 6 Golden Globes.

Farrah Fawcett reste une actrice connue et adulée. La revue Playboy enregistre une de ses plus belles ventes (4 millions d’exemplaires), avec la star dénudée en couverture. Elle a 48 ans. Elle tournera son dernier film en 2004 : Barbecue Party (The Cookout). En 2006, à 59 ans, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Avec l’aide de ses proches, elle souhaite filmer son combat contre la maladie pour « montrer la réalité du cancer ». Le documentaire sera diffusé après son décès, en 2009.

ANECDOTES

Farrah Fawcett a provoqué la colère d’Aaron Spelling, producteur à succès de Charlie’s Angels (ainsi que de Starsky et Hutch, Charmed, La croisière s’amuse, Beverly Hills 90210, Melrose Place…). La jeune femme de 22 ans annonce qu’elle arrête la série où elle incarne Jill Munroe depuis une saison, ayant du mal à supporter la pression liée à sa célébrité grandissante. Le tribunal tranchera : elle devra assurer des apparitions dans quelques épisodes des saisons 3 et 4. Mais Aaron Spelling n’en restera pas là et usera de son influence pour barrer la route de l’actrice à Hollywood.

les derniers articles Culture & Évasion