#Janette bien dans son corps | #Psycho & Bien-être

Les remèdes de Janette : bonbons au miel

par Vanessa Schmitz-Grucker

30 septembre 2022

Les plus anciennes traces de consommation de miel remontent à 40 000 ans. Le nectar sucré est un allié santé bien connu qui revient en force jusque dans nos hôpitaux.

Qui n’aime pas le miel ? Brut sur des tartines, dans les pâtisseries ou en confiserie, le miel est un incontournable des dents sucrées. Plus sain que le sucre raffiné (son indice glycémique est trois fois plus faible), le miel possède également des vertus thérapeutiques bien connues. Il était déjà cité parmi les 500 remèdes de la pharmacopée de l’Egypte antique. Il est même mentionné sur l’un des plus anciens témoignages chirurgicaux au monde, le papyrus Edwin Smith, vieux de plus de 4000 ans, décrivant un bandage de lin imbibé d’huile et de miel pour soigner une blessure à la tête. C’est que le miel a des vertus cicatrisantes, antiseptiques et antibactériennes auxquelles on revient aujourd’hui : certains hôpitaux utilisent, en effet, l’apithérapie pour soigner les plaies. Les miels de thym et de lavande sont alors particulièrement indiqués.

Le miel, d’incroyables pouvoirs ? Oui ! Très sucré, le miel absorbe l’eau et déshydrate les bactéries ! Son PH acide, autour de 4, empêche également leur développement. Mieux encore, l’abeille ouvrière sécrète la défensive-1, une protéine de la famille des peptides antimicrobiens. C’est donc l’allié tout trouvé pour les petits maux de gorge qui s’invitent l’hiver ! Pour faire des bonbons gourmands, vous aurez besoin de :

  • 200 grammes de miel
  • 100 grammes de sucre
  • 60 cl d’eau
  • 2 cuillère à café de jus de citron
  • 2 cuillères à café de gingembre frais ou en poudre
  • 1 gomme de propolis

Mélangez le miel, le sucre, l’eau, le citron et le gingembre dans une casserole et portez à ébullition à 160 degrés en utilisant un thermomètre de cuisson. Sortez du feu dès la température atteinte et ajoutez la gomme de propolis que vous aurez préalablement râpée. Versez aussitôt sur une plaque bien propre. Travaillez la pâte à l’aide d’une maryse souple, en la ramenant plusieurs fois sur elle-même. Alors qu’elle refroidit, réalisez un boudin en la roulant sous vos doigts. Coupez le en ciseau et formez des petites boules à laisser durcir complètement.

les derniers articles Janette bien dans son corps