#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

« L’amour par temps de crise »

par Charles Demoulin

24 octobre 2021

L’auteure, Daniela Krien, qui publie ici son deuxième roman chez Albin Michel, est née dans l’ex-Allemagne de l’Est et vit aujourd’hui à Leipzig. Une ville qui, avant la chute du mur, faisait également partie de la RDA. Leipzig qui sert de cadre à ce roman choral qui s’attache à explorer les sentiments, les contradictions, les désirs, la rage de vivre et d’aimer de cinq femmes fortes et déterminées, dont les parcours vont subtilement se croiser. Évoquant cet ouvrage lors de sa parution en Allemagne, un journal de Dresde, le Sächsische Zeitung, n’hésitait pas à écrire : « Dans cent ans, quand on voudra savoir comment vivaient les femmes d’aujourd’hui, il faudra lire ce roman de Daniela Krien. » C’est dire !

Nous sommes dans cette Allemagne d’après la chute du Mur. Une Allemagne qui vit une réunification pour le moins complexe et pas toujours aisée. Elles s’appellent Paula, Judith, Brida, Malika et Jorinde. Mais si leurs vies sociales et amoureuses diffèrent, elles veulent tout. Ont obtenu beaucoup. Mais continuent de s’interroger sur des questions aussi cruciales que les rapports de force entre les sexes, la place de l’enfant et du travail, l’héritage familial, la fragilité de l’amour… C’est vrai que la liberté qu’elles assument et revendiquent cache une autre forme de contrainte. Celle qui oblige à choisir.

Du coup, le lecteur va retrouver ces cinq héroïnes menant à bien leur carrière respective, et qu’importe quelle soit professionnelle ou artistique. Mais ce choix s’effectuera généralement au détriment de leur couple, de leur conjoint ou amoureux, de leur vie privée. À bien analyser certaines pages de ce récit, on pourrait même se poser la question de savoir si la vie en couple s’impose comme l’unique solution d’existence pour une femme. Mais cela n’est que mon impression, à vous de juger. Il n’en reste pas moins vrai que la justesse de ton, le regard aigu et l’impressionnante finesse d’analyse font de ce roman, véritable phénomène en Allemagne, une radiographie captivante de la femme moderne dans une société en perpétuel bouleversement.