#Les enquêtes de Janette | #Janette, toujours au fait

La définition de Janette : NFT

par Vanessa Schmitz-Grucker

16 mai 2022

Si on vous dit crypto monnaie, blockchain et Non-Fungible Token, c’est le trou noir ? On vous éclaire !

C’est un acronyme qui peut sembler barbare pour certains, mais qui se révèle très poétique pour d’autres. Les jetons non fongible (Non-fungible token) ont surpris les amateurs et collectionneurs d’art en faisant une entrée fracassante sur le marché européen début 2021. Pourtant, les premiers engouements pour les NFT datent, eux de 2017, et concernaient le monde du jeu en ligne. Mais que sont ces jetons non fongibles qui affolent la toile et le monde de l’art ?

Comme le bitcoin, le NFT est une donnée cryptographique à laquelle est rattachée une identité numérique, identifiant au moins un propriétaire. Cette donnée est authentifiée grâce à la blockchain, un protocole de chaîne de blocs qui la garantit et lui accorde sa valeur. Un NFT est donc un titre de propriété, consigné dans un registre numérique et dématérialisé. Bref, comme avec la crypto monnaie, si vous achetez des NFTs, ne vous attendez pas à recevoir un colis !

Si les NFTs se sont massivement développés dans le monde de l’art, c’est que, contrairement à la monnaie, ils ne sont pas interchangeables. C’est l’offre et la demande qui fait le prix : certains NFTs sont donc plus rares que d’autres. Les œuvres dématérialisées sont ainsi une aubaine pour les collectionneurs d’art. Les marchés d’art crypto se déroulent sur des plateformes dédiées telles que OpenSea et Nifty Gateway.

Le NFT le plus cher au monde ? The Merge, vendu le 4 décembre 2021 par le collectif d’artistes Pak pour 91.8M$… Effet de mode ou tendance durable, le sort des NFTs est en tout cas intimement lié à celui des crypto monnaies dont le cours, en ce mois de mai 2022, a heurté le plancher en passant sous le seuil symbolique des 25 000$.