#Tendances du moment | #Janette, toujours au fait | #Les muses de Janette

Françoise Hardy, icône frenchie

par Janette

14 juin 2024

Icône pop, icône de la mode, icône tout court, Françoise Hardy a marqué plusieurs époques musicales. Bowie, Jagger, Dylan en étaient fous. Elle leur a préféré Jacques Dutronc. Autrice et compositrice, sa carrière a été enrichie de belles collaborations. Elle s’en est allée ce 11 juin 2024, à 80 ans.

Sa notoriété est née au temps des yéyés. Pourtant, Françoise Hardy n’était pas la vedette sautillante de ce courant musical des années 60. Elle compose elle-même ses textes et musiques, son registre musical tutoie souvent la mélancolie. Sa carrière artistique a été riche de 28 albums. Sa personnalité affirmée tranche avec un manque d’assurance et une âme quelque peu tourmentée.

Née à Paris le 17 janvier 1944, quelques mois avant la fin de la guerre, Françoise Hardy grandit auprès d’une mère célibataire. Lorsqu’elle obtient son bac, en 1961, son père, absent pendant son enfance, lui offre une guitare. Françoise écoute The Everly Brothers, Elvis Presley, Cliff Richard… Elle apprend à jouer et à chanter et enregistre son premier 45 tours en 1962. Quatre titres, parmi lesquels « Tous les garçons et les filles ». Les ventes s’envolent dès que son titre est diffusé à la télévision française. Françoise Hardy se retrouve propulsée dans les hit-parades de toute l’Europe. Elle part enregistrer à Londres, devient une égérie du Swinging London. Les plus grands rockers tombent amoureux d’elle : David Bowie, Bob Dylan, Mick Jagger ou Nick Drake.

Toujours en 1962, elle rencontre le photographe Jean-Marie Périer, qui devient son compagnon pendant quelques années. C’est en 1967 qu’elle rencontre Jacques Dutronc, l’amour de sa vie. Leur fils Thomas naît le 16 juin 1973. Le couple se marie en 1981 en Corse, se sépare dix ans plus tard, mais ne divorcera jamais. Un lien spécial les unit dans cette relation probablement compliquée. Aux yeux du public, ils restent indissociables. 

Françoise Hardy déteste la scène qui la stresse au plus haut point. Elle arrête très tôt de s’y produire, en 1969. Ce qui n’a jamais empêché sa carrière musicale de s’épanouir. L’artiste est autrice-compositrice, parfois interprète. Elle a multiplié les collaborations, avec une intuition aiguisée : Serge Gainsbourg, Michel Berger, Jacques Dutronc, Etienne Daho, et plus récemment Blur, Perry Blake, Benjamin Biolay, Jean-Louis Murat, Julien Doré, et bien d’autres.

Avec sa silhouette élancée, son élégance naturelle, elle fut aussi une égérie de la mode. André Courrèges et Paco Rabanne lui dessinent des tenues, toutes les filles de son âge arborent la même coupe de cheveux qu’elle. Sa fameuse frange… Ses cheveux longs, son indépendance, sa personnalité marquent plusieurs époques. 

Elle se passionne pour l’astrologie dès les années 70, prend position en faveur de l’euthanasie humaine. Elle publie plusieurs livres, dont une autobiographie, « Le Désespoir des singes », en 2008 (éd. Robert Laffont). 

Atteinte d’un cancer depuis de longues années, la radiothérapie l’avait rendue sourde et contrainte à cesser la chanson. Elle s’est éteinte le mardi 11 juin 2024, à l’âge de 80 ans, épuisée par la maladie. « Maman est partie », a annoncé son fils Thomas sur les réseaux sociaux. Et nous avons le cœur gros, ainsi qu’un air de Françoise Hardy sur les lèvres.

les derniers articles Tendances du moment

picto catégorie post
#Tendances du moment | #Janette, toujours au fait

Les incontournables de l'été : films et séries à ne pas manquer !

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Tendances du moment | #Janette, toujours au fait

Les baisers les plus cultes du cinéma

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Tendances du moment | #Janette, toujours au fait

10 choses que vous allez aimer en juillet

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités locales | #Tendances du moment | #Janette, toujours au fait

Golazone : suivez tous les événements sportifs dans vos bars préférés

LIRE LA SUITE