#Culture & Évasion | #Sorties au Luxembourg

Rainy days : le festival de musique contemporaine

par Salomé Jeko

15 novembre 2021

Rainy days, le forum international de la musique contemporaine au Luxembourg, explore cette année les rencontres sous toutes leurs facettes: «come together again»! Jusqu’au 5 décembre, les visiteurs peuvent écouter, voir, expérimenter et même vivre des rencontres variées lors de 21 concerts.

Créé en 2000 par un groupe de musiciens et compositeurs, le festival rainy days a le double objectif de rendre visible à l’extérieur la scène luxembourgeoise de musique nouvelle et de présenter au Luxembourg l’activité internationale dans ce domaine. Lors des 20 (+1) éditions passées et jusqu’à l’actuelle édition, les rainy days ont connu un développement considérable grâce auquel le festival est aujourd’hui réputé dans toute l’Europe. Il est pourtant resté fidèle à son credo d’origine : année après année, des artistes reconnus à l’international sont invités pour des projets captivants et visionnaires. En même temps, il met en lumière la création musicale actuelle de la région.

21 concerts et performances, dont 18 créations de nouvelles œuvres, ainsi que de nombreuses conversations avec les artistes sont proposés aux festivaliers. Le 19 novembre par exemple, une conférence, impliquant des spécialistes renommés, éclaire de différentes perspectives le thème de ces rencontres dans et entre les arts. Côté concerts, Isles & Rivers fait dialoguer de la musique classique perse avec de la musique occidentale baroque et nouvelle, avec notamment Bijan et Keyvan Chemirani et Sokratis Sinopoulos, musiciens applaudis à la Philharmonie en 2017. Pendant le confinement, la compositrice Jessie Marino et l’Ensemble Adapter ont développé diverses vidéos, songs et improvisations, désormais présentées en version scénique, tandis que dans sa caravane, la pianiste Gwen Rouger donne des concerts à chaque fois pour une seule personne.

Avec son programme, l’Ensemble Apparat fait entrer de plein fouet dans le présent l’effectif «romantique» du quatuor de cuivres. L’ensemble bruxellois Ictus fait quant à lui entendre et voir combien le mouvement fluxus influence encore aujourd’hui les jeunes compositrices et compositeurs. L’ensemble parisien L’Instant Donné fête de son côté son étroite amitié artistique avec le compositeur Georges Aperghis qui a créé pour les musiciennes et musiciens une vaste nouvelle œuvre, fruit d’une commande passée par le festival. Deux références du rock expérimental, Stephen O’Malley et Oren Ambarchi, transforment, avec le violoncelliste Charles Curtis, l’Espace Découverte de la Philharmonie en un espace sonore empli de la musique d’Alvin Lucier, légende minimaliste et auteur d’une nouvelle pièce spécialement composée pour le trio.

Comme le veut la tradition, le dernier jour du festival offre un cabinet de curiosités : une mosaïque de concerts d’une durée de 20 minutes, dont la large palette permet qu’il y en ait pour tous les goûts – de compositions pour harmonica de verre à la présentation du workshop de composition pour enfants, en passant par de la musique pour des classiques du cinéma signés Walter Ruttmann. Le compositeur nord-américain Rama Gottfried met en scène dans sa nouvelle œuvre poétique, créée par l’Ensemblekollektiv Berlin, un théâtre de marionnettes digital et fait planer des sculptures aériennes dans le Grand Auditorium. Pour clore le deuxième week-end du festival, le compositeur et performer Cedrik Fermont présente, au-delà de sa nouvelle pièce, de la musique expérimentale africaine.


L’œuvre Driwwer, Drënner Drop a été spécialement écrites pour le festival par la compositrice luxembourgeoise Catherine Kontz. Accompagnée de plus de 100 musiciennes et musiciens de l’UGDA (Union Grand-Duc Adolphe), elle invite à une promenade sonore live d’une heure le long de l’Alzette et confère aux quartiers de Clausen et du Grund de
toutes nouvelles sonorités. Jusqu’au 5 décembre, de nombreux artistes internationaux vont travailler et se produire à la
Philharmonie, au Théâtre des Capucins et à l’Abbaye de Neumünster. Traditionnellement, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg prend aussi part au festival. Seront ainsi proposées, avec le chef Ilan Volkov et les solistes Yaron Deutsch, Christoph Grund et Jochen Schorer, des pièces récemment créées de trois des plus importants compositeurs
actuels, commandées par le festival.

De célèbres artistes et compositeurs luxembourgeois sont également représentés au festival. Lors du concert des Noise Watchers, une nouvelle œuvre de Damiano Picci sera créée. Par ailleurs, les flûtistes luxembourgeois Aniela Stoffels et Markus Brönnimann interprètent notamment une composition de Claude Lenners. La Luxembourg Composition Academy est l’atelier commun à rainy days, l’Abbaye de Neumünster et United Instruments of Lucilin : huit compositrices et compositeurs de sept pays collaborent une semaine durant avec les deux professeurs de composition Georges Aperghis et Clara Iannotta, ainsi qu’avec les musiciens de Lucilin, lors de master classes et de workshops. Un atelier de composition est également proposé aux enfants entre dix et douze ans, lors duquel ils peuvent développer leurs propres idées musicales, entourés d’une équipe constituée de compositeurs, pédagogues musicaux et professionnels de la musique. Et en décembre, le jeune public est une nouvelle fois de la partie. Dans le cadre de la série «Philou D», United Instruments of Lucilin assure la création, pour terminer le festival, de Deine Freunde aus der Ferne, conte musical d’après une histoire japonaise ancienne, du célèbre compositeur nippon Toshio Hosokawa.

Consulter le programme

les derniers articles Culture & Évasion

picto catégorie post
#Actualités | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #Prenez la poudre d'escampette

Les arts de la scène luxembourgeoise s'exportent aux festivals d'Avignon

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

« Une vraie mère... ou presque »

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Culture & Évasion | #Sorties au Luxembourg

Un week-end pour se faire plaisir en famille

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Culture & Évasion | #Prenez la poudre d'escampette

Quiz : où partir en vacances cet été ?

LIRE LA SUITE