Les ames silencieuses

La Bibliothèque de Janette

Cette semaine, Janette vous fait découvrir le livre sélectionné par notre journaliste littérature Charles Demoulin : « Les âmes silencieuses » écrit par Mélanie Guyard aux Éditions du Seuil.

Remarquable la manière dont Mélanie Guyard parvient à jongler sur deux époques bien distinctes et, au-delà, sur deux générations issues d’une même famille. Un superbe travail qui maintient constamment le lecteur en haleine. Il y a tout d’abord ce prologue qui se situe en août 1944, et qui laisse augurer d’une véritable déchéance pour Héloïse Poitevin. Une jeune femme qui, en 1943, a tout juste vingt et un ans lorsqu’une unité allemande s’installe dans son village. Vient ensuite 2012, année où Loïc Poitevin, en plein questionnement sur son divorce, est envoyé par sa mère au fin fond du Berry afin d’y vider la maison familiale. Cela suite au décès d’Héloïse, sa grand-mère. Voilà cet incroyable roman lancé. Une petite pépite aux saveurs envoûtantes ! D’autant plus que c’est le premier roman pour adultes qu’écrit Mélanie Guyard. Se rendant dans la maison de sa mamy afin d’y faire le grand nettoyage, Loïc va tomber sur une importante correspondance entre cette dernière et un dénommé J. Commence pour lui une minutieuse enquête afin de retrouver qui est, ou qui était exactement ce certain J. Et là l’auteure de jouer sur notre impatience de tout savoir puisque, au chapitre suivant, elle revient sur une partie des faits et gestes d’Héloïse durant la période d’occupation. Mais ici aussi par doses homéopathiques puisque, le chapitre fini, elle replonge le lecteur sur les traces de Loïc. Ce petit jeu va désorienter tout un chacun jusqu’à ce que Loïc apprenne enfin que sa grand-mère, à la Libération, a été tondue par les résistants et autres villageois. Entre secrets de famille et non-dits, Héloïse et Loïc ont en fait bien des choses en commun. Dont l’obligation de faire face aux conséquences de leurs décisions. Et ce pour le meilleur ou pour le pire. Du grand art Madame Guyard !

 

Les commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *