Janette a teste pour vous …

L'actu Janette

Janette a testé pour vous : le zéro déchet 

Le zéro déchet est loin d’être une habitude adoptée par tous, mais le mouvement est en marche et ce n’est déjà pas si mal. En ce qui concerne Janette, passer au zéro déchet faisait partie des bonnes résolutions du début de l’année, et l’une de ses journaliste téméraire a même réussi à convaincre toute sa famille de la suivre dans cette aventure éco-responsable. C’était il y a quelques semaines et voici l’heure du premier bilan de cette période d’expérimentation.

La liste de courses, une idée géniale pour éviter le gaspillage 

Dresser une liste de courses est une chose toute simple à réaliser, mais elle peut vraiment réduire le gaspillage alimentaire de façon significative, et aussi, permettre de réaliser des économies substantielles. C’est en tout cas ce que j’ai pu constater après avoir pris cette nouvelle habitude qui, soit dit en passant, permet également de mieux équilibrer son alimentation. En préparant les menus de la semaine à l’avance, et en notant tous les ingrédients dont j’ai besoin, je n’achète que le strict nécessaire et plus rien ne part à la poubelle. Ça n’a l’air de rien, mais pour nous, qui sommes cinq à la maison, il s’agit d’une petite révolution !

Privilégier sacs en tissu et boîtes réutilisables

Faire les courses avec des sacs en tissu et des boîtes réutilisables n’a pas été chose aisée, mais nous y sommes parvenus. Et pour cela, merci Mamie pour ton offrande de bocaux ! Les sacs en tissu sont parfaits pour transporter les fruits et légumes, les papiers en papier idéaux pour le fromage et le poisson, et les bocaux pour le reste. Nous n’allons plus à la boulangerie sans notre indispensable sac à pain et du sachet en papier pour les viennoiseries et les gâteaux. Le plus difficile a été de convaincre les commerçants, parfois encore un peu étonnés par notre démarche. Sur le marché, dans les magasins bio ou dans les coopératives, elle est beaucoup mieux comprise et souvent même encouragée. Nos parents avaient l’habitude du verre consigné, mais il avait peu à peu disparu des rayons au profit d’autres contenants moins faciles à recycler. Nous l’avons redécouvert et adopté pour le lait, la crème, les yaourts, les jus de fruit, l’eau et la bière.

Privilégier les aliments en vrac

J’ai dit adieu aux céréales conditionnées dans des boîtes en carton, je fabrique moi-même de nouvelles recettes à partir d’ingrédients achetés en vrac. Le plus difficile a sans doute été de faire accepter ce changement aux enfants, mais ils semblent finalement convaincus. Allez savoir, les céréales fabriquées à la maison sont peut-être meilleures que celles achetées toutes prêtes au supermarché du coin ? Ce premier succès m’a amenée à tenter l’expérience avec les cookies. Là aussi, le fait maison semble être très apprécié. Tout cela est quand même assez chronophage, et je ne sais pas encore si je ne serai pas tentée, tout au moins de temps en temps, par l’achat de produits tout faits ! Le plus simple reste encore d’acheter des fruits…

Le bac à compost

Notre plus grande réussite est sans conteste l’installation d’un bac à compost. Nous avons pris l’habitude d’y déposer tous les déchets de cuisine et les déchets bruns (carton, feuilles, branches). L’art de réussir un bon compost réside, paraît-il, dans le dosage subtil des différents éléments. Nous sommes encore débutants, mais les premiers résultats sont encourageants d’un point de vue écologique, puisque, selon mon estimation, cette installation nous a permis de réduire nos déchets de 70 %.

La famille zéro déchet fait ses courses à l’hypermarché 

Faire les courses dans les hypermarchés est une vraie difficulté pour nous. Même si j’ai pu constater que les grandes surfaces proposaient de plus en plus d’aliments en vrac, d’une manière générale, les emballages inutiles sont présents à tous les rayons. Du côté des fruits et légumes, les évolutions sont minimes, les sacs en plastique végétal, présentés comme dégradables, ne le sont en fait qu’en environnement industriel et pas dans la nature. La nuance peut paraître subtile, mais elle ne nous a pourtant pas échappée. Nous constatons avec dépit que les hypermarchés ont beaucoup d’efforts à faire pour s’adapter au zéro déchet.

La garde-robe de la famille zéro déchet  

Nous avons délaissé la fast fashion et pris l’habitude de consommer moins et mieux. Acheter un beau vêtement plutôt que dix, bas de gamme, s’avère aussi intéressant pour la planète que pour notre porte-monnaie. Les articles de seconde main permettent de renouveler la garde-robe de toute la famille à moindres frais et de limiter l’impact de notre consommation sur l’environnement. Là encore, les nouveaux réflexes ont vite été acquis : réparer, transformer, donner ou recycler tous les textiles paraît tout naturel. La modeuse que je suis prends même beaucoup de plaisir à fréquenter les dépôts-ventes, et garde-robes de mes copines, débordant de trouvailles originales et délaissées !

Les bonnes adresses alimentation

OUNI Luxembourg

Marché de la ville de Luxembourg: samedi et mercredi a la Place Guillaume

Restaurant Beet, Place Guillaume

Casa Fabiana, Gare

Flowers Kitchen, Gare

Bowls, City Concorde

 

Crédit photo: Sylvie Yittel Unsplash

 

Les commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *