Blanche, jeune fille en fleurs

La culture Janette

Puisque le Luxembourg ne participe pas cette année au concours de l’Eurovision de la chanson, Janette s’est penchée sur la candidate de nos voisins belges qui jouent leur carte blanche.


On sent encore l’effervescence dans la voix de la jeune chanteuse deux jours après la conférence de presse annonçant sa participation à l’Eurovision. Alors qu’elle part pour son cours de chant, la jeune femme accepte de répondre à nos questions. Stressée, fatiguée par une semaine de promotion chargée, l’entretien se poursuivra le
lendemain, plus au calme. Rencontre avec une jeune artiste prometteuse.

DE ELLIE DELVAUX…
Issue d’une génération 2.0 ultra connectée, l’adolescente poste des vidéos sur Youtube dans lesquelles elle s’amuse à faire des reprises d’artistes. Autodidacte, (« À l’époque, je ne comprenais pas l’intérêt de travailler l’aspect technique du chant, je n’étais pas très motivée », avoue-t-elle), elle partage ses chansons avec l’idée de pouvoir prendre confiance en se mesurant aux réactions des spectateurs. Mais tout va très vite pour Ellie Delvaux. Biberonnée à la Star Academy, elle rêve de suivre l’exemple de son frère ainé (ndlr: Oliver Lord a fait partie de la première saison de The Voice). Aussi, la Bruxelloise n’a pas hésité quand l’opportunité de participer à l’émission de la RTBF s’est présentée à elle.

Elle choisit « Cats on Trees » (que Janette a eu l’occasion de rencontrer). « Il m’a bien fallu 10 minutes -qui
ont été coupées au montage- pour me décider, mais j’aime leur style de musique et ils me semblaient sincères
dans leur volonté de me coacher », explique la jeune fille. Elle en ressort avec une plus grande confiance
en elle, et retient: « Pour eux, il était important de s’approprier le texte de la chanson, de se donner à fond dans
l’interprétation. » « Cette émission était une incroyable aventure humaine, une très bonne entente entre les différents candidats régnaient, c’était très intense». Un esprit de groupe et de franche camaraderie proche de
ses valeurs. Elle fait en effet partie d’un mouvement de jeunesse depuis l’âge de 6 ans. Une fois par semaine,
elle encadre un groupe d’enfants. « C’est très important pour moi ce sentiment d’appartenance à un
groupe, un lien très fort nous unit. », insiste-t-elle.

… À BLANCHE
Si l’aventure s’arrête avant les portes de la finale, elle devient Blanche, son troisième prénom. Un nom de scène
qu’elle choisit pour s’épanouir: « C’est le nom qui englobe ce que je fais artistiquement et je ne suis pas seule derrière cela, c’est une manière de ne pas tout ramener à moi.» Derrière elle donc, Pierre Dumoulin, le leader du groupe Roscoe, séduit par son grain de voix de velours, la contacte pour composer avec elle. Une vraie complicité se crée entre les deux artistes qui ont co-écrit le titre « City Lights » produit par [PIAS] que Blanche interprétera lors du Concours Eurovision de la Chanson 2017. « Nous avions créé la chanson sans penser
à la présenter, mais le comité de sélection a été séduit et me voilà ! », s’enthousiasme Blanche.

Cette aventure est une expérience unique et enrichissante que la chanteuse a hâte de vivre, non sans une certaine impatience et un grand stress. Encore étudiante, elle prépare son show avec tout le sérieux nécessaire pour succéder à Loïc Nottet et viser la première place du podium. Et après ? « Je vais prendre le temps pour réfléchir
aux études que je souhaite poursuivre. J’ai encore plein de choses à apprendre. », nous confie Blanche qui mettra cette année sabbatique à profit pour écrire et composer.

A découvrir ce samedi 13 mai en finale de l’Eurovision. Et puisque la Buvette a décidé d’assumer ses plaisirs coupables, et d’y aller à fond pour l’Eurovision 2017, on y passe la soirée pour regarder en direct l’émission diffusée sur le grand écran du Klub, commentaires live par les Buvetteuses et les Buvetteurs les plus funky mais aussi les plus acerbes.

 
Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedInPin on PinterestEmail to someone

Les commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *